Non au méga centre commercial de Saint Genis

Bienvenue en pays de Gex, paradis des centres commerciaux, où le moratoire décrété en été 2020 par Emmanuel Macron sur les nouvelles zones de périphérie ne semble perturber personne d’aucune manière le maire de Saint-Genis alors que ses habitants n’ont pas hésité à aller jusqu’à Bourg-en-Bresse pour interpeller le préfet de région.

Quelle est la pertinence d’installer ce nouveau centre commercial sur une zone humide directement reliée à une de nos rivières les plus emblématiques, dans une région où le nombre de mètres carrés de commerces est déjà 50 % supérieur à la moyenne nationale française ?

Au regard des efforts de renaturation entrepris durant plus de vingt ans, tout particulièrement sur l’Allondon, il n’est pas acceptable de condamner maintenant la rivière pour un centre commercial.

Raison pour laquelle en ce jour d’ouverture de la pêche en rivière, j’ai déposé une motion invitant le Conseil d’Etat à:

  • à renforcer la coordination transfrontalière en matière de cours d’eau ;
  • à faire tout ce qui est en son pouvoir légal pour obtenir toutes les informations relatives au projet de centre commercial sur la commune de St-Genis et ses impacts sur les eaux transfrontalières ;
  • à faire en sorte que les parties prenantes helvétiques soient pleinement associées à l’étude d’impact ;
  • au vu des impacts ou en cas de collaboration insuffisante avec les autorités françaises, à s’opposer au projet du centre commercial de St-Genis, y compris en faisant recours devant les juridictions françaises et en faisant appel à la Confédération pour qu’elle interpelle à son tour la France sur le risque d’atteinte aux eaux courantes et souterraines transfrontalières.

Signée par les Verts avec qui je l’ai co-écrit et co-signée par des députés de droite comme de gauche, je demanderai qu’elle soit traitée en urgence par le Grand Conseil lors de sa session des 25-26 mars. Je n’ai pas manqué, en toute transparence  de l’envoyer au maire de Saint-Genis.

Motion 2741 L’Allondon en danger, non au méga Centre commercial de St Genis  Votée par les 3/4 du parlement le 26 mars avec un amendement  durcissant sa troisième invite en supprimant le conditionnel. Elle a été directement renvoyée au Conseil d’Etat afin de l’appuyer dans ces démarches, y compris d’opposition juridique net et claire à ce centre commercial.

Et son annexe

Médias

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.