L’huile de palme gagne la bataille, l’orang outan la perd et sa vie avec

Le 23 novembre 2018 c’est à Genève que la Suisse a signé l’accord bilatéral avec l’Indonésie.

La réduction des droits de douanes sur l’huile de palme a fait l’objet de longues négociations. Au final, selon les propos de la Confédération, la réduction du tarif douanier prévue sur l’huile de palme ne mettra pas en danger la production indigène et, du moment que des garanties sur une production respectueuse de l’environnement ont été données par le gouvernement indonésien, il n’y plus aucun souci à se faire toujours selon la Confédération. (voir son communiqué)

Je ne partage pas cet avis ! Et je regrette que nos autorités n’aient pas assisté comme moi à la conférence donnée au muséum d’histoire naturelle de Genève il y a une semaine et relatant la lente agonie des orangs outans de Sumatra.

En fait, il n’y avait que très peu, trop peu de monde, pour écouter Ian Singleton, directeur du programme de protection des orangs outans à Sumatra invité par la fondation suisse Paneco. Ce spécialiste nous a parlé avec passion de son quotidien et de celui de toute son équipe. Le centre recueille les orangs outans, les soigne, pour les réintroduire dans des sites encore préservés de l’ile de Sumatra. Le problème c’est que des sites adéquats, il n’y en a bientôt plus. La destruction des forêts pour planter des palmiers  à huile, la construction de routes, de barrages, pour accéder et alimenter ces cultures, réduisent l’habitat des grands primates à une peau de chagrin. Cet habitat étant aussi celui des derniers éléphants, tigres et rhinocéros, c’est toute la grande faune de Sumatra qui est en voie de disparition définitive d’ici moins d’une dizaine d’années alors que c’est probablement l’unique endroit au monde ou ces grands mammifères cohabitent.

Cultiver l’huile de palme ne peut en rien être durable

La culture actuelle est une catastrophe écologique. En effet, depuis une décennie, on assiste à la plantation massive de palmiers à huile en lieu et place des forêts indonésiennes. Pour y parvenir, un moyen plus efficace qu’abattre les arbres un à un est utilisé : de gigantesques incendies, dont certains durent plusieurs mois, sont volontairement déclenchés afin de rendre la terre disponible plus rapidement et du même coup plus fertile. De la forêt et de ses habitants, il ne reste rien, tout est brûlé, détruit, la substance même de la terre est anéantie. Les populations locales n’en profitent pas, tout le profit est pour les multinationales qui tiennent le marché, appuyées par le gouvernement indonésien (et indirectement par nous tous consommateurs de produits contenant de l’huile de palme).

A l’heure des objectifs de développement durables des Nations Unies qui impliquent la préservation des forêts tropicales ; à l’heure du réchauffement climatique où il est rappelé qu’un des moyens les plus efficaces de lutte est de non seulement préserver mais reconstituer les forêts et notamment les tourbières (détruites elles aussi par les cultures d’huile de palme) ; alors que le canton de Genève a signé une résolution R843 demandant de sortir l’huile de palme des accords entre la Suisse et l’Indonésie, c’est à Genève que cet accord ouvrant la voie à encore plus de cultures d’huile de palme sera signé !

J’enrage devant tant d’incohérence.

Mon cœur saigne pour les orangs outans mais aussi pour toute la biodiversité condamnée à disparaitre à cause de notre système économique basé sur la consommation à outrance et le profit à court terme.

Je ne peux m’empêcher de songer à ces tartines de Nutella de nos enfants qui les priveront de la joie de connaitre l’orang outan sinon derrière les barreaux d’un zoo. Des deux côtés des barreaux, le futur s’annonce bien triste.

Plus d’infos:

Communiqué de la Confédération

La résolution 843 du Canton de Genève

Mon actualité précédente sur le même sujet

Autres sites d’infos :

http://www.sgpv.ch/communique-de-presse-de-la-coalition-sur-lhuile-de-palme-huile-de-palme-durable-de-la-poudre-aux-yeux-labellisee-rspo/

https://www.fne.asso.fr/dossiers/cest-quoi-le-probl%C3%A8me-avec-lhuile-de-palme%C2%A0-orang-outang-d%C3%A9forestation

https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/nombreux-defis-rencontre-aele/story/23508308

https://paneco.ch/fr/4521/

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.