Des jardins sur les toits

Le 17 octobre 2018, le Conseil d’Etat a répondu à ma motion et sa réponse me réjouit.

3 novembre 2017

Je suis ravie que ma motion intitulée Des jardins sur les toits ait été adoptée le 2 novembre 2017  par la presque totalité du parlement. Ce n’était pas gagné d’avance, son adoption aurait encore pu être retardée par la volonté maligne d’un seul grognon (voir mon Clin d’œil ci-dessous). Déposée en 2014, elle est toujours d’actualité 3 ans plus tard (Voir mon actualité sur le même sujet du 20 octobre 2017). A Genève 150’000 toits pourraient être végétalisés dont beaucoup en jardins. Quand la population devient de plus en plus urbaine, que le sol s’imperméabilise par le biais de constructions et que le climat se réchauffe, il est plus que jamais nécessaire de rendre les villes plus vertes et les toits offrent le potentiel nécessaire. Les jardins contribuent aussi à tisser les liens et à maintenir le plus précieux d’entre eux, celui qui nous relie à la Terre. On en a tellement besoin !

Je remercie d’ores et déjà le Conseil d’Etat pour son implication en faveur de la Nature en Ville et pour la réponse qu’il apportera à ma motion Des jardins sur les toits. Merci ainsi de maintenir la qualité de la vie et de la ville.

17 octobre 2018

Le Conseil d’Etat a répondu à ma motion et sa réponse me réjouit.

Communiqué de presse du Conseil d’Etat du 17 octobre 2018

Le rapport répond  en présentant les différentes actions en cours pour favoriser une utilisation des toitures favorable à la biodiversité et au jardinage. Il s’agit notamment d’une cartographie détaillée des toits susceptibles d’accueillir ce type d’activité, d’un soutien financier à des projets de potagers sur les toits et de la création de la plateforme Internet www.1001sitesnatureenville.ch, visant à promouvoir le développement d’actions en faveur de la biodiversité urbaine par la mise en réseau des différents acteurs et la diffusion des informations pratiques utiles.

En outre, des collaborations sont menées avec les différents milieux académiques, techniques et administratifs (HEPIA, HEIG-VD, SIA, office cantonal de l’énergie, direction générale de l’eau, direction générale de l’agriculture et de la nature) afin de dégager pour les toitures une vision pragmatique conciliant les enjeux énergétiques (production et isolation), de gestion des eaux pluviales, d’esthétique, mais aussi de biodiversité et de production végétale.

Les adaptations réglementaires intervenues depuis le dépôt de la motion vont dans le sens des invites. Ainsi, le 1er janvier 2015 est entré en vigueur le règlement relatif aux taxes d’assainissement des eaux, qui encourage la création de toitures végétalisées grâce à l’abattement de la taxe unique de raccordement.

Par ailleurs, le 21 février 2018, le règlement d’exécution de la loi générale sur le logement et la protection des locataires a été modifié, introduisant un outil d’évaluation de la qualité des projets de logement comprenant notamment, pour les aménagements extérieurs, un critère relatif à la création de toitures végétalisées

Clin d’œil  😆

Je remercie le chef de groupe de l’UDC qui, en retirant à la hussarde ma motion de l’ordre du jour  des “extraits” (catégorie réservée aux textes adoptés à l’unanimité en commission) m’a contrainte à faire appel à l’arbitrage du parlement pour qu’elle revienne à l’ordre du jour par la voie des Urgences. Urgence acceptée par tous les partis sauf… l’UDC. Ainsi, au lieu d’être traitée sans débat (c’est la règle quand un texte est traité aux “extraits”), il a permis à tout un panel de députés de s’exprimer avec verve en faveur de mon texte qui a été adopté par tous les partis sauf un, je vous laisse deviner lequel 😀 . (78 pour, 4 contre et 4 abstentions). Ecouter les interventions en séance.

Une réponse à Des jardins sur les toits

  1. 25 novembre 2017 at 0 h 23 min #

    Félicitations! Je vous félicite pour ce magnifique projet dont l’issue me réjouit. J’espère qu’il y aura bientôt une suite et que la création d’associations de jardins sur les toits sera bientôt une réalité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.