Participez à l’inventaire de la Nature en Ville

80 espèces animales sur moins de 1000 mètres carrés, qui dit mieux ?

J’ai fait l’an dernier un inventaire sommaire des espèces animales de mon jardin. Il ne s’agit pas d’un inventaire exhaustif, loin s’en faut, mais juste de celles que je suis capable de reconnaître. Résultat : pas moins de 80 espèces animales (mammifères, oiseaux, batraciens, insectes) habitent ou fréquentent assidûment les grands arbres, les surfaces ouvertes ou de hautes herbes, les massifs de fleurs, les haies ouimage l’étang qui  occupent les quelques mètres carrés entourant la villa. Un jardin naturel certes mais dont la taille n’a rien d’exceptionnel, qui est situé sur la rive droite dans une zone villa « standard ».  C’est indéniable, pour autant qu’on y laisse quelques coins sauvages, les jardins offrent gîte et nourriture pour quantité d’espèces sauvages.

La biodiversité ne fait que régresser partout dans le monde, en Suisse aussi

En dépit de son petit territoire, le canton est un des hauts lieux de la biodiversité suisse (plus de 15’000 espèces inventoriées à ce jour, dont plus de 8000 insectes). Mais parmi les espèces encore présentes sur notre territoire, combien sont hélas menacées de disparition ?  Faute d’inventaire exhaustif, la situation n’est connue que pour certains groupes.

Ayant été à l’origine de la demande d’inclure dans cette loi la nécessité de mieux connaitre la biodiversité pour mieux pouvoir la protéger, je me mets un point d’honneur à contribuer à  l’Inventaire Nature En Ville (INEV) raison pour laquelle j’ai mis au point le  questionnaire SOS hérissions pour l’Inventaire Nature en Ville. Il répond directement aux objectifs de la loi genevoise sur la biodiversité.

Participez à l’inventaire en remplissant le questionnaire

En apportant, parrainant, adoptant un hérisson, vous avez montré à quel point la faune sauvage vous tenait à cœur. C’est la raison pour laquelle je sollicite votre aide pour remplir le questionnaire. Les informations que vous transmettrez resteront  confidentielles et anonymes, et ne seront utilisées que dans le cadre de l’étude précitée. D’avance un grand merci !

Lien sur le questionnairelerot

Recherche lérot désespérément

Dans le cadre de nos collectes de données pour le futur atlas des mammifères du bassin genevois,  le Lérot y fait figure de rareté, à l’exception du Jura où l’espèce semble relativement fréquente à partir de 900 m. Pour l’instant, nous n’avons que quatre données historiques pour le canton de Genève, la dernière datant de 1974. En  conséquence, nous recherchons activement des données relatives à l’espèce. N’hésitez-donc pas à nous les communiquer avant la fin novembre, date à laquelle nous mettrons un point final à la base de données. Bien entendu, les données en provenance des Voirons, du Salève, du Vuache, du Pays de Gex et du Jura (jusqu’à la Dôle) nous intéressent également. Faite circuler l’information et si nécessaire placardez l’avis de recherche dans tous les saloons du bassin genevois.
Tertras@bluewin.ch

 

Une réponse à Participez à l’inventaire de la Nature en Ville

  1. 29 juin 2018 at 16 h 14 min #

    Comment procéder pour inventorier la faune dans mon jardin?
    Merci de votre réponse, vous m’avez convaincue hier soir…
    Quelle bonne idée ce recensement en zone villa!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.