Oui à Ecopop

Au niveau local comme au niveau de la planète, on ne nourrit pas la population avec des miettes. Le gâteau nourricier n’est pas divisible à l’infini, il est temps de se pencher  sur le nombre de consommateurs  et pas seulement sur la quantité consommée par ces derniers. Quel que soit le produit de consommation et quels que soient les efforts d’économie fournis, ces derniers sont anéantis par la seule croissance du nombre.  Seulement voilà,  tant qu’il s’agit de loups ou de rats, s’attaquer au nombre, ça va, et sitôt qu’il s’agit d’êtres humains, on est vite pris pour un méchant malthusien, dénué de toute empathie envers l’humain. Or c’est justement pour sauver l’humanité de demain qu’il faut agir aujourd’hui et avoir le courage de lancer le débat au delà de toute considération de nationalité, de religion ou de sexe.  Nous avons la chance d’être dans le seul pays dont la démocratie directe nous permette de nous prononcer sur la question, espérons que nos politiciens nationaux ne nous en priverons pas.

Un seul conseiller aux Etats ose soutenir le texte sans réserve, Thomas Minder.  J’espère qu’il sera moins seul lors du débat au conseil national, que les élus sauront faire preuve de courage et déclareront le texte valide afin que le peuple puisse s’exprimer sur la première initiative qui mette l’humain au centre du débat sur la croissance.

Ecopop: Initiative populaire fédérale “Halte à la surpopulation – oui à la préservation durable des ressources naturelles”

Tous les 12 ans, un million d’habitants de plus! La forte croissance de la population en Suisse et dans d’autres pays nuit à l’environnement, réduit la qualité de vie et va à l’encontre des objectifs fixés par l’article 73 de la Constitution fédérale: un monde durable.

Pour en savoir plus: http://www.ecopop.ch/joomla/index.php/fr/

Autre notes écrites relatives à Ecopop

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire