Libre-échange mortifère

En collaboration avec Agri-Genève et avec le soutien de tous les partis du Grand Conseil genevois, j’ai déposé une résolution (R 843) demandant à l’assemblée fédérale d’exclure l’huile de palme des accords que la Suisse veut signer avec la Malaisie et l’Indonésie. Au-delà de la concurrence inacceptable que subiraient nos paysans si l’huile de palme venait à inonder nos marchés de manière encore plus massive qu’elle ne le fait déjà, les ravages provoqués par la culture de ces palmiers sur les forêts tropicales en Malaisie et Indonésie et les conditions de travail inhumaines qui les accompagnent, sont autant de raisons de se révolter contre ce libre-échangisme destructeur de tout ce qui me tient à coeur. Merci aux près de 60/100 députés qui ont signé cette résolution et au Parlement  qui l’a voté le 23 février avec l’espoir que la Confédération nous entende.

  • R843 pour l’exclusion de l’huile de palme et de ses dérivés des discussions de libre échange entre la Suisse et la Malaisie et l’Indonésie (Résolution du Grand Conseil genevois à l’Assemblée fédérale exerçant le droit d’initiative cantonale)

Echos dans les médias

Après l’huile de palme, le boeuf !

Après l’huile de palme, voici que la Suisse est pressée de négocier un accord de libre échange avec les pays d’Amérique du Sud pour que leur viande soit vendue encore moins cher chez nous. Pour rappel, l’Amazonie est en train de crever de notre indigestion carnée et une fois de plus, ce libre échangisme sans foi ni éthique, menace mettre sur la paille nos agriculteurs éleveurs.

Lire l’article paru dans le Courrier du 5 février 2018

Lire aussi mon article à propos de la destruction de la forêt tropicale pour des saucisses !

https://www.christinameissner.com/demain-jarrete-le-lard-et-le-cochon/

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire