Huile de palme, en avant toute !

Les deux initiatives pour la souveraineté alimentaire et des produits équitables ayant été balayées ce dimanche 23 septembre au niveau suisse, il sera impossible de compter sur une législation nationale pour préserver une production agricole responsable tant au niveau social qu’environnemental ici comme ailleurs.  Il faudra donc agir spécifiquement lors de chaque accord bilatéral. Les accords entre la Suisse, la Malaisie et l’Indonésie étant les premiers sur la liste, ils feront office de test et de référence pour tous les suivants. Il faudra donc être particulièrement attentif à ce qu’ils soient exemplaires. S’agissant d’huile de palme, l’enjeu est de taille ! Afin que la forêt tropicale et sa faune unique, que la production d’huile locale et nos paysans, ainsi que ceux des pays concernés, ne soient les victimes d’un accord privilégiant l’économie productiviste basée sur le seul profit à court terme,  nous comptons sur la responsabilité pleine et entière de nos autorités fédérales et le vote du Conseil des Etats du 24 septembre sera révélateur de cette responsabilité assumée ou pas. Aura-t-il le courage de rejeter la motion vide de substance de sa commission des affaires extérieures et d’accepter les résolutions des cantons de Genève et de Thurgovie et la motion Grin demandant toutes de ne pas baisser les tarifs douaniers sur l’huile de palme ?

Le 25 septembre, le résultat est tombé les trois textes (Genève, Thurgovie et Motion Grin demandant toutes de ne pas baisser les tarifs douaniers sur l’huile de palme) ont été balayés par le Conseil des Etats, seule la motion de la commission des Etats les remplaçant toutes trois a été acceptée et encore, de justesse. Les plantations d’huile de palme ont de beaux jours devant elles, pour les populations locales animales ou paysannes l’avenir est des plus sombres.

Texte du communiqué

Plus d’info sur les votes voir le site Fonds Bruno Manser

Huile de palme : incohérence totale de notre politique extérieure

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.