Le côté sombre de la lumière

L’éclairage nocturne est un problème très sérieux que nos sociétés  abordent du point de vue des économies d’énergie. C’est bien mais largement insuffisant. L’impact sur la santé humaine, sur la faune sauvage dont les insectes et même la flore est très sous estimé.
Il est temps de se préoccuper du côté sombre de la lumière.
Réaliser un plan lumière cantonal visant à éteindre ou à diminuer l’éclairage dans les sites qui s’y prêtent,  telle est la demande formulée par ma motion M2422  Pour un éclairage nocturne économe que j’ai déposé le 10 octobre 2017.
Largement soutenue par les PDC, Verts, PS. Elle a été renvoyée en commission du Grand Conseil le 2 novembre 2017 .

Adoptée à l’unanimité en commission le 12 avril 2018,(voir le rapport de commission M2422A), elle a ensuite été adoptée à l’unanimité du traitée nouveau parlement le 30 août 2018. Espérons que cette unanimité signale au Conseil d’Etat la volonté à ce que la problématique soit traitée et des solutions trouvées pour diminuer la pollution lumineuses aux conséquences désastreuses tant pour la faune sauvage que pour la santé de l’être humain.

 

Eteindre la lumière pour mieux voir les étoiles

Tout a commencé dans les bois de Versoix, là où enfin le cerf nous fait l’honneur de revenir après des décennies d’absence, un bâtiment public éclaire la forêt alentour comme une grande enseigne lumineuse. Alors que l’observation des étoiles est particulièrement impactée par la pollution lumineuse nocturne, il était surprenant de découvrir que la source lumineuse émane des nouvelles façades de… l’observatoire astronomique de Sauverny.

Cette pollution lumineuse m’a fait prendre conscience du problème de l’éclairage nocturne pour la faune, la flore et pour nous-mêmes. Du coup j’ai déposé une motion pour que le canton se saisisse du problème, travaille de concert avec les communes et mette en place les mesures et les tests nécessaires pour préserver  des espaces de circulation nocturne pour les animaux (des couloirs noirs).

Je remercie la DGAN, SIG, Pro Natura, le WWF,  le centre de coordination ouest des chauve-souris, la société astronomique de Genève et société amies pour le soutien qu’ils ont apporté à la motion notamment lors de leurs auditions. Grâce à eux, les politiques ont pu prendre conscience de la problématique et de ses incidences multiples et apporter leur soutien à la motion.

Voir les échos dans les médias

Pour en savoir davantage

Une réponse à Le côté sombre de la lumière

  1. 16 avril 2018 at 20 h 22 min #

    Félicitations, Madame Meissner, pour cette bonne motion.

    Sur l’archive ouverte de l’Université de Genève dans le cadre du programme de développement durable post-2015 sous la direction de Professeur Jörg Balsiger, vous trouverez une analyse profonde et systémique concernant la réduction de la pollution lumineuse pour la durabilité dans le cadre du corridor biologique de Vesancy-Versoix du Grand Genève.

    Vous y bénéficierez aussi des recommandations pour les décideurs locaux, administratifs et élus franco-suisse :

    LUDWIG, Kerstin. Tackling Light Pollution for Sustainability: an Approach for the Vesancy-Versoix Bio-Corridor of Grand Genève. 2017. URL: https://archive-ouverte.unige.ch/unige:102605

    L’une des mesures, c’est la sensibilisation par l’art et par des enfants. Je vous invite donc à “La Beauté de la Nuit” – l’unique et la seule comédie musicale à cet effet qui vient d’être née fin 2017. La première était un véritable succès.

    Spectacles futures: 2 mai à 17h00 à Thoiry (salle des fêtes) et 12 mai à 20h30 à Fort l’Ecluse.

    Voir: https://www.facebook.com/labeaute.delanuit.14

    Merci de me contacter pour plus d’information ou s’il y a une école en Suisse qui aimerait y suivre. Nous aimerions jouer le spectacle autour du Grand Genève et ailleurs.
    Cordialement, K.Ludwig

Laisser un commentaire