Corbillettes vs Caran d’Ache

On ne peut mettre dans le même panier, Caran d’Ache et Corbillettes

A Genève, pour pouvoir trouver un accord en matière de planification territoriale, il faut au minimum être 3. A Thônex, le déclassement en zone ordinaire a fait l’objet d’une concertation entre la commune, l’Etat et l’unique propriétaire, Caran d’Ache. Ce dernier s’est par ailleurs engagé à respecter ce qui n’est normalement garanti que par la zone de développement à savoir, de l’espace pour des infrastructures d’utilité publique et des logements coopératifs. Si seulement toutes les entreprises se montraient aussi responsables, et s’impliquait ainsi pour le canton qui les accueille, on pourrait voter les yeux fermés une baisse de leurs impôts ! Gageons que le parlement saluera cet accord et adoptera rapidement le projet de loi qui l’accompagnera.

Le périmètre des Corbillettes à Vernier, ce ne sont pas un, mais des centaines de propriétaires ayant chacun leurs propres vies et voeux, une commune  qui souhaite que le périmètre soit, au moins pour partie, déclassé en zone de développement, un Etat qui veut que ce soit au contraire l’entier et un parlement qui déclare vouloir de la zone ordinaire par voie de motion (M2350) mais qui ne refuse pas simultanément le projet de loi de déclassement de l’Etat (PL10843), allez savoir pourquoi. Une motion n’ayant que la valeur que le Conseil d’Etat veut bien lui accorder, en l’occurrence aucune, les conditions sont donc très loin d’être remplies pour trouver un accord.

En tant que rapporteuse de minorité du premier rapport puis du deuxième, j’avais proposé pour ma part de n’appliquer le déclassement que partiellement : développer le front de rue que personne ne contestait et engager un processus de concertation avec les propriétaires de villas sis dans les 2/3 restants. Ni la gauche, ni la droite du parlement n’en a voulu, et comme l’Etat ne veut pas davantage appliquer la motion du parlement, comment sortir de cette impasse ?

Les députés de la commission de l’aménagement devant laquelle le projet de loi est toujours en suspens devrait avoir le courage de traiter ce PL10843  dont personne ne veut et le parlement le courage de le refuser.  L’Etat pour sa part pourrait reprendre à son compte ma proposition en déposant un projet de loi allant dans ce sens. Et si le prochain parlement est plus soucieux du bien commun et des habitants que ne l’a été celui que j’ai vécu, peut être qu’une solution se dégagerait enfin pour mettre fin à la saga des Corbillettes.

Il est temps de changer de parlement !

Références:

Une réponse à Corbillettes vs Caran d’Ache

  1. 31 mars 2018 at 8 h 03 min #

    Bonjour Madame,

    Merci pour votre courrier qui retenu toute mon attention, mais comme vous le dites si bien il faudrait
    un peu plus de concertation dans le parlement…

    Bonnes fêtes de Pâques et recevez mes cordiales salutations.

    Elisabeth Mugny

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.