Les habitants de Cointrin sacrifiés

Le service cantonal du bruit (SABRA) réfute qu’il y aura plus de bruit après la construction d’immeubles à Cointrin

Il y a de quoi être très déprimé quand on lit dans le rapport de la commission des pétitions du Grand Conseil que “la situation intégrant des bâtiments est finalement meilleure que celle sans bâtiments. il n’y aura pas de problèmes de réflexions lorsque le projet d’urbanisation aura été réalisé.Ces nouveaux bâtiments, en définitive, protègeront le territoire”
La pétition P1978 a été traitée en commission et le rapport rendu, il montre hélas que le Grand Conseil afin de construire du logement pour les nouveaux venus, fait peu de cas des habitants existants

La commission a hélas décidé de mettre à la poubelle leur pétition  (déposer la P 1987 sur le bureau du Grand Conseil) par 10 voix (3 S,1 Ve, 1 PDC, 4 PLR, 1 EAG) contre 5 (2 UDC, 3 MCG).

Cette pétition figure à l’ordre du jour des 12-13 octobre. Jean-François Girardet est le rapporteur de minorité. Son excellent rapport revient sur l’incohérence de certains partis et sur les auditions des associations (le rapporteur de majorité a fait comme si ces associations et leur prise de position n’existaient pas…)
L’article dans le journal Pic-Vert de septembre arrive à point nommé.

Une réponse à Les habitants de Cointrin sacrifiés

  1. 23 novembre 2017 at 17 h 25 min #

    Ce sont uniquement des calculs mensongés qui affirment que le bruit sera moindre. Ceci est complètement infirmé par les mesures sur le terrain et les témoignages des habitants qui entendent déjà les grosses augmentations de bruit due à seulement 2 étages de rehaussement sur 2 immeubles.

    Ce sont non seulement les habitants actuels qui sont méprisés mais aussi tous les futures qui ne pourront jamais ouvrir leurs fenêtres et utiliser leurs balcons et les espaces vert annoncés. Pas besoin non plus de prévoir des terrasses de restaurants ou espaces de jeux pour les enfants !

    Quand on ne sait pas calculer on affirme qu’il n’y aura de problèmes à venir, belle exemple de la gestion de l’avenir et du principe de précaution ! Dans ce cas il ne s’agit que de simple bon sens. Quelle ville en Europe veut se rapprocher de l’aéroport à part Genève ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.