Ecopop, un soutien nécessaire

Les rapports sur l’état de la planète sont sans appel. Entre 1970 et 2010, la population de mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens et autres reptiles a diminué de 52% sur la Terre. Le déclin est nettement plus rapide qu’on ne l’attendait. Notre mode de vie est clairement la cause de la raréfaction de la biodiversité mais aussi des ressources pour tous. Le WWF fustige le gaspillage, je rappelle que le nombre de consommateurs impacte lui aussi sur notre “capital” planétaire, car il y a longtemps qu’on ne s car il sera impossible de partager le gâteau planétaire à l’infini. Nous en sommes déjà à nécessiter 3 planètes pour assouvir les besoins de notre société de consommation.  L’initiative Ecopop ne demande pas autre chose que de réguler la croissance démographique ici, en Suisse, mais aussi ailleurs en faisant le choix clair de consacrer une part de notre aide aux pays en voie de développement au planning familial. Mon soutien à l’initiative relève juste de l’évidence. Celui de mon parti n’était pas acquis.   La liberté de vote décidée à une écrasante majorité lors de l’assemblée générale de l’UDC Genève du 30 septembre est un choix raisonnable qui permettra à chacun de s’exprimer selon ses convictions propres. J’en suis ravie.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.